x
x
post

Un anneau pour les gouverner tous

et dans le mariage les lier.

02 Avril 2017

Category : Voyages, Nouvelle-Zélande

Capitale : Wellington
Monnaie : Dollars NZ (1 EUR = 1,53 NZD)
Langue : Anglais

Ca y est, voici venue l'heure de nos premières vraies vacances depuis notre arrivée à Singapour. Enfin plus que des vacances, c'est surtout 7 mois après, notre voyage de noces ! Du coup, nous avons fait cap vers la Nouvelle-Zélande qui est, précisons-le, aussi loin de Singapour que ne l'est Paris. On s'est donc dit que c'était maintenant ou jamais. Et compte tenu de l'occasion, nous avons décidé de faire les choses à fond et avons expérimenté un tas de nouvelles choses que vous allez découvrir dans l'article.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à ce merveilleux voyage !

Roadtrip en Nouvelle-Zélande

Un roadtrip en Nouvelle-Zélande, c'est tout d'abord un gros dépaysement lorsqu'on vit en Asie ! La jungle, les singes et les buildings laissent place à des kilomètres de champs de choux, moutons, vaches et sapins. On a presque l'impression d'être de retour chez nous, dans les Vosges ou dans la campagne française. Les 10 jours que nous avons passés chez les Kiwis nous ont rempli la tête de paysages plus fabuleux les uns que les autres.

Notre voyage a commencé par Akaroa, un petit village de pêcheurs niché dans une péninsule provenant des éruptions d'un ancien volcan. On admire d'un côté un bras de l'océan pacifique et de l'autre des collines escarpées, théâtre de notre première randonnée. Le moins qu'on puisse dire c'est que nous avons souffert, le sentier était particulièrement mal tracé et nous avons eu la mauvaise idée d'aller marcher en short donc on s'est retrouvé avec de belles égratignures sur les mollets. Par contre la vue du sommet vaut largement les quelques embuches sur le trajet. Quand on arrive en haut et qu'on se retourne sur Akaroa, la mer et d'autres montagnes, c'est magique. Le soir, nous nous sommes autorisés un repos bien mérité et pour fêter notre premier jour sur l'île, nous avons savouré quelques bières dans un pub, très animé pour la St Patrick.

Pendant les heures passées sur la route, nous avons aussi admiré de nombreuses montagnes dont le majestueux Mont Cook s'élevant à plus de 3 700 mètres d'altitude. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs : des montagnes sèches jaunes, des vertes recouvertes de végétation, des brunes rocailleuses, des hautes montagnes enneigées à perte de vue.

Au bout de quelques temps, nous avons arrêté de compter les lacs. Les plus beaux sont certainement le lac Tekapo, notre premier lac ! Nous avons parcouru quelques kilomètres le long de sa berge et nous avons fait une seconde randonnée de bon matin pour l'observer du haut du Mont John, dans les nuages. Mais également le lac Pukaki, tout en longueur, d'où on peut apercevoir à l'autre bout la chaîne de montagnes entourant le Mont Cook enneigé. On est resté quelques heures devant le lac pour le prendre en photo et admirer les dégradés de bleu. Vient ensuite le lac Matheson, appelé le lac Miroir, qui est un lac connu pour refléter le fameux Mont Cook par jour de beau temps. Evidemment quand on y était, il y avait trop de vent et donc trop de ridules sur la surface du lac pour que nous puissions admirer autre chose que notre propre reflet (lui même magnifique, il faut l'avouer).

Mais il ne faut pas oublier que la Nouvelle-Zélande est une île, et à ce titre elle est entourée de plages. Certaines sont de sable noir, d'autres de galets, d'autres sont formées de dunes. Leur point commun, c'est que toutes les plages sont recouvertes de bois flotté, et qu'il y a beaucoup, beaucoup de moustiques. On a vite été complètement recouverts de piqures et on a eu beaucoup de mal à se débarrasser du nuage de moustiques qui nous a suivis dans la voiture.

Notre voyage nous a également fait découvrir la culture du pays. Elle est certes beaucoup moins présente que dans certains pays asiatiques que nous avons visités jusqu'à présent, mais il y a tout de même pas mal de choses à découvrir.

Pour commencer, ce qui nous a marqué le plus, c'est le rythme de vie des locaux. Les restaurants sont pleins entre 17h30 et 19h pour le dîner et ferment aux alentour de 21h30 ! On a dû s'adapter pour pouvoir goûter tous les mêts locaux : fish and chips tout frais, viande grillée, pizzas, et moules (géantes) frites. Le tout accompagné de bonnes bières fraîches ou de vin.

C'est difficile de passer à côté du rugby ! Dans tous les restaurants et les hôtels, la télé est branchée sur le match en cours. C'est le pays des All Blacks après tout, et notre carte bleue l'a bien compris. On est revenu avec tout un tas de goodies aux couleurs de l'équipe.

Nous avons profité de l'occasion pour voir un show Maori. Nous avons pu admirer les danses et chants locaux et Nathan a même du s'essayer au Haka ! A priori ce n'est pas si facile que ça. Le spectacle était certes un peu touristique, mais agréable à regarder quand même. Surtout que ça nous a donné la chance de monter en haut de la Skygondola à Queenstown, pour admirer la vue sur la ville et le lac du haut des montagnes.

Une chose qui nous a un peu surpris en venant de France puis de Singapour, c'est le style des villes. Honnêtement, beaucoup de villes où nous sommes passés ressemblent plus à des aires d'autoroute désertes après 21h qu'à des villes animées. Christchurch, la ville où nous sommes arrivés en avion, nous a étonnés : la ville a été partiellement détruite par des tremblements de terre en 2010 et 2011 et on voit clairement qu'ils peinent à la reconstruire. Beaucoup de rues et de bâtiments du centre ville sont en travaux, il y a pas mal de zones abandonnées et de containers un peu partout pour rappeler que la ville est en transition.

Un autre élément de la culture kiwi, et pas des moindres, est la conduite à gauche. On avait un peu peur en montant dans la voiture car nous n'avions ni l'un ni l'autre conduit à gauche avant. Mais finalement Nathan a très vite pris le pli. Il faut dire que vivre à Singapour nous a aidés à nous habituer et à tout changer de sens ! Clémence s'est elle aussi essayée deux trois heures à la conduite. Elle est restée beaucoup plus concentrée sur son volant et le débit de paroles s'est étonnamment réduit !

gallery

Bateaux sur l'eau d'Akaroa

gallery

C'est l'occasion de sortir le chapeau de paille

gallery

Mais quel beau gosse

gallery

Et on promène le drone pour lui faire survoler le lac Tekapo

gallery

Le lac Tekapo dans les nuages vu du haut du Mont John

gallery

Petite rando vélo autour du lac histoire de se finir les cuisses.

gallery

Eglington Valley

gallery

Les cascades de Milford Sound

gallery

Le départ de Routeburn Track. Ca avait l'air si simple...

Vous l'aurez compris, en dix jours en Nouvelle-Zélande, nous avons beaucoup admiré la nature. Un grand nombre d'endroits sont vraiment déserts et peu touchés par l'homme, ce qui les rend encore plus saisissants.

Le ciel du lac Tekapo est l'un des endroits les moins pollués en lumière. On peut donc y voir un millier d'étoiles et la voie lactée. C'est aussi pour cela qu'on y trouve un des observatoires les plus connus dans le domaine de l'astronomie. D'ailleurs pour ne pas "polluer" le ciel, aucune lumière n'est allumée le soir en ville. Il a donc fallu que nous rentrions à l'hôtel à l'aide de notre lampe frontale, heureusement qu'on l'a toujours sur nous !

Lors de notre passage à Queenstown, nous avons fait une excursion en bus pour aller à Milford Sound, soi-disant la huitième merveille du Monde. C'est un bras de la mer de Tasmanie, qui est surplombé de magnifiques montagnes verdoyantes, où coulent des milliers de cascades. Nous sommes montés à bord d'un bateau pour une croisière d'un peu plus de deux heures sur l'eau. Il y avait beaucoup de vent et d'humidité, mais ça vaut le coup d'affronter les 4h de bus aller puis retour et les intempéries météo pour admirer la vue ! Nous avons même eu la chance d'apercevoir quelques otaries en train de se dorer sur les rochers.

A la fin du voyage, nous avons fait un détour du côté de Punakaiki. C'est une petite ville au bord des falaises au nord ouest de l'île du sud. On y voit des Pancake Rocks : les falaises rongées par l'eau et les vagues ressemblent à des piles de pancakes. On a même eu droit à une blague française : "En France c'est sûr qu'on a pas ça, mais on a des crêpes bretonnes !".

post

Certains d'entre vous l'auront remarqué (d'autres se seront dit : mais qu'est ce qu'ils racontent ?), nous avons fait quelques allusions au Seigneur des Anneaux dans cet article. C'est normal : la Nouvelle Zélande est un pays tellement beau qu'elle a servi de décor à la fameuse trilogie (d'où le titre de l'article). Du coup, comment venir sur cette île sans y faire quelques détours pour voir des lieux de tournage du film. Nous sommes donc passés par la terre du milieu, la rivière où Arwen protège Frodon des Nazgûls et la rivière entourée des deux statues pour entrer dans le royaume de Gondor. Bien sûr il faut avoir un peu d'imagination pour se projeter dans les films, car la végétation a bien changé et certains paysages ont été pas mal retouchés, mais parfois on s'attend presque à tomber sur un hobbit au détour d'une colline !

Pour notre voyage de noces, nous avons décidé de marquer le coup en réalisant plein de nouvelles choses à deux.

Pour profiter pleinement des beaux paysages, nous avons loué des vélos à Twizel pour faire un tour de 30 km le long du lac et dans la campagne environnante. A cause du vent contre nous et des quelques montées, Clémence est descendue plusieurs fois de vélo pour le pousser.
En plus des innombrables pistes cyclables qui la traversent, la Nouvelle Zélande compte 9 Great Walks, qui sont de superbes routes de randonnées. Nous avons décidé de nous lancer sur la Routeburn track qui passe dans les montagnes entre Queenstown et Milford Sound (en gros, ce qui nous aurait évité de nous taper les 8h de bus s'il y avait eu un tunnel). Nous avons effectué 28km dans la forêt le long des cascades, puis avons rejoint les montagnes rocailleuses. Pour finir en beauté et nous casser définitivement les jambes, nous avons grimpé tout en haut d'un sommet pour atteindre une vue dégagée sur les monts enneigés et la mer de Tasmanie.

Une autre première fois (et un pari remporté !) est notre nage avec des dauphins dans l'océan pacifique. Dès notre deuxième jour en Nouvelle-Zélande à Akaroa, nous sommes partis sur un petit bateau pour aller rejoindre les dauphins Hector, les plus petits dauphins sur Terre, mesurant environ 1m20. Après avoir difficilement enfilé nos combinaisons, nous sommes restés 45 minutes dans l'eau à 14 degrés à flotter parmi les dauphins. Malheureusement, comme ils sont petits, ils ont assez peur des humains, et s'éloignent dès qu'on bouge un peu trop.

Toute la semaine, Nathan a été tout excité dans l'attente de son premier vol en hélicoptère ! A Franz Joseph Glacier, nous avons décidé de faire une rando sur le glacier. Le seul moyen pour y arriver c'est d'y voler en hélicoptère. Après une annulation pour mauvais temps, nous avons du faire quelques arrangements dans le planning pour reporter l'excursion au lendemain. Evidemment, comme le temps est imprévisible si haut dans les montagnes, nous avons croisé tout ce qu'il était possible de croiser pour éviter une nouvelle annulation. Ouf, on a eu le droit a un temps merveilleux. Donc après les quelques consignes de sécurité, nous montons à bord et décollons pour quelques minutes de vol à travers les montagnes glacées.

La rando sur glace est une première aussi pour nous. Il faut d'abord s'équiper, enfiler des vêtements de ski, des chaussures de marche à crampons. Ca nous change du maillot de bain de Singapour ! Arrivés en haut du glacier, nous suivons notre guide néozélandais pour marcher sur la glace. Le chemin est un peu aménagé pour que tout le monde puisse y passer mais nous passons quand même à travers des failles et des tunnels et escaladons des façades. Pour la petite anecdote, nous avons même vu des filles et garçons du groupe devant nous poser nus pour des photos sur le glacier, il ne faut pas avoir froid aux yeux !

Sur la côte ouest de l'île du sud, on trouve aussi de nombreux anciens villages de miniers. Nous sommes entre autres passés par Ross, pour louer le matériel nécessaire à l'orpaillage. Nous avons déposé nos affaires au bord d'une petite rivière et avons commencé à chercher de l'or. Nathan est beaucoup plus patient que Clémence et a méticuleusement cherché pendant plus d'une heure, certain qu'il finirait par trouver une petite pépite, ou au moins une paillette d'or. Malheureusement nous sommes revenus bredouilles !

Enfin, la Nouvelle-Zélande est très connue pour le saut en élastique. Nous sommes passés devant un pont où des gens sautaient pour redescendre par une rivière en contrebas. C'était VRAIMENT flippant, et nous ne nous sommes pas laissés tenter par l'expérience ...

C'est finalement la tête pleine de merveilleuses images et de nouveaux souvenirs que nous rentrons de notre voyage de noces. Il est temps de retrouver la réalité et de retourner travailler. Et pour une fois, ca vaut aussi pour Clémence. Eh oui, ca y est, elle a trouvé du travail !

gallery

Un beau lac qui n'a pas de nom

gallery

Nathan dans le lac Miroir.

gallery

Bisous dans le parc de Queenstown

gallery

Un vrai héros de la glace

gallery

Premier vol en hélicoptère

gallery

Seuls au monde sur la Routeburn Track

gallery

Hokitika en bois flotté sur la plage

gallery

Et hop, on s'en fout des barrières

gallery

Bienvenue sur la terre du milieu

Quoi qu'il en soit, si vous voulez partager un peu nos vacances et en prendre plein la vue, allez vite voir la vidéo ci-dessous. Et surtout, pour une meilleure qualité, pensez à modifier les paramètres pour la regarder en 1080p, ca prendra un peu plus de temps à charger mais ca en vaut la peine ! Et d'ici peu, on mettra une version longue à disposition de ceux qui veulent en voir un peu plus.

  • 01

    Cheers Mate !

    S'il y a deux mots à connaître pour parler néozélandais, ce sont bien ces deux mots là ! Ils sont utilisés comme ponctuation à chaque phrase !

  • 02

    Bêêêêêêh

    Parfois, on se sent un peu seul sur terre dans ce pays. Et pour cause, il y a plus de moutons que d'habitants ! Ils sont mignons, mais au bout du 1000ème mouton croisé, on s'en lasse.

  • 03

    Boites aux lettres

    En Nouvelle Zélande, à peu près tout peut servir de boite aux lettres. On a vu des micro-ondes, des futs de bière, des berthes à lait, et bien d'autres...

  • 04

    Et Paf l'oiseau

    On voit très souvent des animaux écrasés sur les routes de campagnes. Un matin à l'aube, nous avons eu l'occasion d'écraser le notre : un gros oiseau qui est resté coincé dans l'aération.

Petite galerie additionnelle

Laissez un commentaire

Commentaires

  • avatar
    ReplySimon10 Avril 2017 - 07:25:46

    Une tuerie la vidéo (le voyage aussi) ! Vous devenez pas doués à force :))

    • avatar
      ReplyDidier11 Avril 2017 - 07:11:44

      Que de merveilleux souvenirs pour vous deux. Restez curieux dans le futur pour tout car il y a trop de choses a decouvrir sur notre planete. Et que le Seigneur des Anneaux vous protege dans votre quete du savoir...LoL

      • avatar
        ReplyDidier11 Avril 2017 - 07:13:09

        Et c'est qui qui a choisi le symbole nunuche qui va avec mon nom..??

        • avatar
          Clemence11 Avril 2017 - 07:23:09

          Les images sont aléatoires! ...mais je les ai sélectionnées

      • avatar
        ReplyMonique11 Avril 2017 - 09:40:01

        J'attends la version longue, vite, très vite !!!

        • avatar
          ReplyGuy16 Avril 2017 - 06:36:07

          C'est quand qu'on y va???!!! Bisous

          • avatar
            ReplyNana26 Avril 2017 - 08:57:38

            C'est super beau ! Ça change des paysages de l'Asie en effet ;) Jalousie ultime pour l'hélico..... Clémence, prochain apéro je veux te voir avec le maillot des All Blacks

            • avatar
              ReplyEtienne26 Avril 2017 - 03:13:55

              waaaaah, géniale la vidéo! un vrai talent de réalisateur! Pour des vrais aventuriers! Ça donne envie... Des lacs, des montagnes, la mer, de la bière, ru rugby... c'est le pays parfait non?!

              Inscription à la Newsletter