x
x
post

You know where you are ?

...you're in the jungle baby !

14 Mai 2017

Category : Voyages, Indonésie

Le lundi 10 avril, c'était la rentrée des classes pour Clémence qui a commencé son tout premier CDD à Singapour mais cette première journée a également été synonyme de l'arrivée chez nous des Belfortaines Carolyne, Justine et Mélanie.

Après de longues heures de vol, un peu de décalage horaire, quelques degrés de plus et surtout un taux d'humidité passant à plus de 90%, les vacances ont débuté tout naturellement par une visite de la piscine. La deuxième étape obligatoire pour se mettre dans l'ambiance, et surtout pour s'hydrater, est le premier seau de bières au foodcourt du coin : dépaysement assuré !

Le temps de se reposer une journée et nous partons déjà à l'aventure après pour découvrir l'île de Sumatra en Indonésie.

A la découverte de Sumatra

Nous avons décollé pour Medan le jeudi soir du weekend de Pâques. Pour une fois, nous n'avons pas eu de chance car il y a eu un problème avec l'avion et nous sommes partis avec plus d'une heure de retard. Heureusement, en bons français que nous sommes, nous avions des jeux de cartes sur nous et avons pu nous occuper en attendant l'embarquement.

Nous sommes enfin arrivés à l'aéroport vers 21h, où nous avons été récupérés par notre chauffeur pour parcourir les 4h de route qui nous reliaient à Bukit Lawang. Très vite, nous nous sommes retrouvés dans les bouchons de la ville de Medan, très animée ! Il nous a fallu à peu près deux heures pour réussir à sortir de la ville, au son de la vieille, très vieille playlist française du chauffeur.

Dès que nous avons quitté la ville, on a essayé de s'endormir un peu pour prendre des forces avant le trek du lendemain. C'était peine perdue, les routes étaient extrêmement sinueuses, et le chauffeur un vrai danger public ! Nous avons frôlé l'accident plus d'une fois. Et ca c'etait sans compter les enormes nids de poules qui nous fracassaient la tête contre la vitre.

A 1h du matin, nous avons enfin fini par arriver à Bukit Lawang, où un motard nous attendait pour finir le chemin a pieds (logique...) car les voitures n'ont pas accès au village. (Eh oui, quand on dit que c'est la jungle, c'est vrai !)

Nous avons été accueillis à "l'hôtel" par un mec endormi dans son hamac et 5 bonnes bières fraîches ! C'est là qu'on a appris qu'il fallait payer maintenant en cash le trek du lendemain, afin de payer la nourriture, les guides et sherpas. Ce fut un petit moment de stress car nous n'avions pas assez de roupies (3 millions ça restait insuffisant). Heureusement à Sumatra, tout le monde accepte également les euros ! Nous avons recompté 50 fois tous nos petits billets, et le compte a fini par être bon. Nous avons enfin pu aller nous coucher pour une courte nuit.

...enfin, avant cela il faut quand même vous raconter la decouverte de la chambre. Elle etait située dans un petit chalet que nous partagions avec les filles. La salle de bain et les toilettes etaient communs mais étaient surtout alimentés par l'eau de la rivière en contre bas, telle quelle. Elle était donc glaciale ! Les chambres en elles même étaient ce qu'on peut appeler sommaires : un lit au milieu d'une pièce sans vitre. Nous constituions donc un buffet de choix pour les moustiques et autres rampants. Nous avons quand même fini par nous endormir au son de la rivière grondante.

Notre trek a commencé par la rencontre avec nos deux guides, très sympathiques, respectueux de la nature et des animaux et toujours de bonne humeur ! Nous avons ensuite rejoint le reste du groupe : un journaliste américain très, très bavard, et deux allemands (très, très allemands). Une fois notre petit groupe constitué et la photo prise devant l'entrée du parc, nous étions prêts à partir.

Le début du trek a été (légèrement) décevant, parce qu'il y avait beaucoup d'autres groupes de touristes. On passait pas mal de temps à attendre que les groupes devant nous avancent pour pouvoir marcher, et il y avait des attroupements devant chaque singe que l'on croisait. Heureusement, après notre déjeuner, un délicieux nasi goreng servi dans une feuille de bananier, on a laissé les touristes du dimanche derrière nous pour nous enfoncer un peu plus dans la jungle.

Tout l'après-midi, nous avons avancé le long de petits sentiers à peine marqués. Nos cuisses ont été mises à rude épreuve, à force de monter et descendre les nombreuses collines du parc. Mais nos efforts étaient largement récompensés dès que l'on apercevait des orangs outans. Pour vous donner quelques petites informations culturelles, le mot orang outan signifie homme de la forêt en indonésien. En effet, nous avons 96% d'ADN commun avec ces grosses bêtes (Nathan peut être 97%, on ne sait pas trop) ! C'était d'ailleurs assez impressionnant de les voir dans leur état naturel, à seulement quelques centimètres de nous, car ils avaient l'air très humains ! On n'en trouve à l'état sauvage qu'en Indonésie : soit à Sumatra, soit à Bornéo.

Vers 16h, nous sommes arrivés au campement, c'est-à-dire à nos deux tentes faites de bâches en plastique au bord de la rivière. Après une installation rapide dans nos chambres, nous nous sommes vite changés en maillot de bain pour pouvoir faire trempette dans la rivière et nous rincer de la terre et la sueur de la journée !

La soirée au campement a été très agréable : entre le super diner aux chandelles à goûter plein de mets locaux, les jeux de cartes, les tours de magie et les jeux à boire (sans alcool), nous nous sommes amusés comme des petits fous. Bien sûr, nous avons beaucoup moins ri quand nous avons dû retourner nous coucher à même le sol et sans oreiller !

gallery

Il y a même de quoi se laver

gallery

Et de quoi dormir !

gallery

Fatigués

gallery

Nathan pose

gallery

Et son copain l'imite

gallery

Un repos bien mérité

Le samedi matin, nous nous sommes réveillés un peu courbaturés et plein de bleus de la nuit. Il faut dire que le sol était assez dur et que les guides ont tourné toute la nuit avec des lampes torches pour éviter une rencontre fortuite avec un tigre.

Nous avons dégusté un bon petit déjeuner pour reprendre des forces, et avons commencé notre marche. Le trek a débuté cette fois-ci par une marche pieds nus sur les rochers de la rivière. Le décors changeaient complètement de la veille ce qui était assez agréable, mais le sol était extrêmement glissant et plusieurs sont tombés à l'eau !

Cette fois ci, nous avons fait la rencontre de singes beaucoup plus sauvages, notamment Mina une maman orang outan qui a déjà mordu plus de 16 touristes, et d'une femelle gibbon noire très rigolote et qui s'avère aussi être une espèce très rare.

Entre l'humidité, la transpiration et l'absence de douche pendant 48h, on commençait vraiment à sentir mauvais ! Notre odeur nous suivait partout et on a eu peur de ne pas pouvoir s'en débarrasser. Pour rentrer au village, nous avons choisi l'option "rafting", qui consiste en fait à monter sur un pneu sans aucune sécurité ! Adieu gilets de sauvetage et consignes de sécurité, nous sommes à Sumatra ! On s'est beaucoup marrés, on s'est bien fait mouiller, et nous avons fini notre trek avec un peu d'adrénaline.

Nous avons passé notre dernière soirée à Sumatra tous ensemble à jouer aux cartes en sirotant de la bière et des rhum-coca chauds sur notre terrasse toute la nuit.

Le dimanche matin, nous avons profité d'avoir un peu de temps libre pour visiter le village de Bukit Lawang. Nous nous sommes baladés au marché et avons regardé les habitants du villages pique-niquer au bord de la rivière pendant que les enfants s'amusaient avec leur pneu à descendre le ruisseau.

Tout le monde n'étant pas en vacances, le dimanche soir rime avec retour au travail pour Clémence et Nathan. C'est donc avec un peu de mal de nous avons laissé les filles continuer leur parcours en Indonésie pour rentrer à Singapour.

Pour se remettre de la crasse et l'odeur des derniers jours, elles ont décidé d'aller faire un tour à Pulau Weh, petite île au nord de Sumatra. Elles y ont notamment fait du snorkelling, de la plage, pris quelques coups de soleil, fait un tour dans les cascades et conduit des scooters !

A priori, c'est une île très sympa pour se reposer et voir de beaux paysages. Les avis étaient un peu plus mitigés pour Banda Aceh, ville régie par la Charia, à l'ambiance particulière.

Finalement une semaine a passé, l'heure du weekend a sonné, et avec elle le retour des filles.

A Singapour, nous avons notamment visité le quartier indien où nous avons goûté de très bon curries. Puis nous sommes allés faire un tour à Orchard Road et au KPO bar pour se rafraichir avec une bonne pinte. Pour le dernier samedi soir à Singapour, nous avons fait découvrir le traditionnel Din Tai Fung aux filles, adresse incontournable pour tous nos invités francais ! On a pu encore une fois se régaler de Dim Sum et rigoler en regardant les gens essayer de manger en un coup les bouchées vapeur.

Lors de leur visite, les filles étaient en supériorité numérique. C'est pour cela qu'elles ont réussi à négocier avec Nathan une Ladies Night comme il se doit. Nous avons donc fait un petit tour au Sofitel pour savourer la coupe de champagne gratuite, puis sommes allés boire un verre en rooftop en face du Marina Bay. Pour finir la soirée en beauté, nous sommes montés au 63eme étage de la tour la plus haute de Singapour pour déguster un cocktail au bar du 1-Altitude. C'est rare de voir Nathan en boite mais la vue 360 degrès sur Singapour de nuit vaut clairement le détour !

gallery

Gardens by the Bay

gallery

Singapour au sommet

gallery

Ladie's Night

Côté nouvelles

Ca y est, la boîte de Nathan est à quelques jours de déposer le bilan. Nous allons bientôt perdre nos deux visas de travail à Singapour ! Il y a deux possibilités, soit c'est la fin d'une aventure courte mais intense en émotions et découvertes, soit c'est le début de nouveaux contrats, nouveaux visas, avec un regain de motivation et encore plus de weekends à vous faire découvrir !

Clémence ayant été renouvelée pour 6 mois dans son poste actuel, ce n'est plus qu'une question de validation de visa, et nous devrions en savoir plus dès les semaines qui viennent.

Pour Nathan, il va falloir qu'il s'habitue un peu à la vie à la maison, et qu'il trouve de quoi s'occuper ! Entre le ménage, la cuisine, la salle de sport, la PS4 et bientôt la Switch, on espère que ça va le faire.

    Petite galerie additionnelle

    Laissez un commentaire

    Commentaires

    • avatar
      Replydidier22 Mai 2017 - 09:10:29

      EH bien c'etait un week-end de baroudeur a Sumatra. Ne pas prevoir cela pour nous...:)

      • avatar
        Justine22 Mai 2017 - 10:05:55

        @Didier : ne vous inquiétez pas, ils vous ont réservé d'autres surprises, notamment un petit restaurant qu'ils ont repéré !

    • avatar
      ReplyCaro22 Mai 2017 - 09:39:24

      En lisant le super article, je me suis direct replongée là bas. Notre retour au travail après le voyage était marqué par une motivation de 0%, elle commençait tout juste à remonter un peu mais me voilà repartie à 0 avec ces excellents souvenirs. Plus qu'à organiser une prochaine venue (n'est-ce pas Justine

      • avatar
        ReplyNana22 Mai 2017 - 09:45:03

        hahahah vous êtes des oufs ! encore une vidéo bien sympa :)

        • avatar
          ReplyJustine22 Mai 2017 - 10:26:19

          Merci à vous pour ces deux semaines de folie ! Et pour cet article et cette vidéo, c'est des super beaux souvenirs (même si vous ne nous avez pas épargné en terme de photos et de vidéos ^^). Effectivement comme dit Caro, motivation 0 depuis le retour, il ne reste plus qu'à planifier notre prochaine visite pour se remotiver.

          • avatar
            ReplyMonique23 Mai 2017 - 01:14:38

            Effectivement ce sont de beaux moments, mais définitivement très peu pour moi ! Les singes oui mais la grimpette, les fourmis et autres rampants sûrement pas !

            Inscription à la Newsletter