x
x
post

Plongée à Tioman

et nouvelle épopée singapourienne.

11 Juin 2017

Category : Voyages, Malaisie

Pour commencer l'histoire de ce weekend à Tioman, il faut remonter de quelques mois en arrière. Plus précisément, le 24 décembre dernier quand Clémence a offert à Nathan son cadeau d'anniversaire : un baptême de plongée.

Clémence n'a jamais été vraiment attirée par la plongée, mais comme on a déménagé dans un coin du monde qui contient beaucoup de spots parmi les plus beaux sur Terre, on s'est dit que ça valait quand même le coût d'essayer. C'est là qu'on a commencé à regarder des dates et destinations de weekend pour plonger. L'île de Tioman à l'Est de la Malaisie a été une évidence : pas besoin de prendre l'avion (ce qui peut être assez dangereux après une plongée), pas cher, très beau et à seulement quelques heures de route de Singapour, tous les critères étaient réunis !

Au détour d'un Skype, on raconte nos projets à Angélique, Ned et Simon qui tout de suite proposent de s'incruster. On a accepté assez rapidement, en se disant que ce serait une expérience sympa à plusieurs !

C'est comme ça qu'on s'est retrouvés 5 mois plus tard avec Angélique, Ned et Simon à la maison, maillots de bain et masques de plongée dans le sac (merci encore à Laura et François :) ), prêts à partir !

En route pour un weekend à la Robinson Crusoe

Après avoir récupéré nos invités à l'aéroport, nous sommes donc partis tous les 5 le vendredi 28 avril au soir, en direction de Tioman. Nous avons parcouru la première étape du trajet dans un super taxi-van entre Singapour et Mersing, ville où il y a la liaison de ferry pour Tioman.

En theorie, il y a 230 km et 2,5 heures de route entre Singapour et Mersing. Seulement, comme c'était un weekend prolongé, et que c'est toujours un peu la galère pour sortir de Singapour un vendredi soir, on est restés des heures dans les bouchons. Il nous a fallu pas moins de 2h pour passer la douane et les contrôles de passeport pour sortir du pays ! Heureusement, nous avions fait un stock de nourriture et de boissons avant de partir, et on a pu se nourrir de chips et de Kit-Kat pendant tout le trajet ! Les vacances ont bien commencé !

Nous sommes donc arrivés à Mersing au milieu de la nuit, dans un hôtel un peu glauque (normal quand tu arrives à 2h du mat' je suppose), avec un ascenseur grinçant. En bonus, la lampe de la salle de bain/toilettes de la chambre de Clémence, Nathan et Simon ne marchait pas et nous avons dû nous doucher dans le noir ! Nous avons profité d'un peu d'énergie pour boire un dernier verre dans les tasses à café de notre chambre d'hôtel avant d'aller nous coucher. La nuit fut plutôt courte à cause du bruit de la route et du réveil matinale. On s'est requinqués grâce à un petit déjeuner local composé de nouilles sautées et de nasi goreng. Et nous avons pu quitter l'hôtel tous excités par le voyage qui nous attendait.

Nous sommes partis très en avance car il nous manquait un billet de ferry à cause d'une erreur à la réservation. Quand nous sommes arrivés à l'embarcadère, il y avait un monde de fou, et on ne savait pas où aller. On a fait une première fois la queue pour récupérer nos tickets de réservation, une deuxième pour contrôler les passeports et avoir un numéro de siège (totalement inutile car nous découvrirons plus tard que les places ne sont pas du tout numérotées). Une troisième queue doit être faite pour payer une taxe sur la conservation de la faune et flore de l'île. Puis, une quatrième queue pour la deuxième taxe, sur la conservation sous-marine (ce qui soit dit en passant à passablement ennuyé Ned). A ce stade, tout le monde sature : il est seulement 8h, et il fait déjà plus de 30 degrés, un bon gros bazar règne (pour ne pas etre vulgaire) et on a dépensé une partie du budget pour des taxes pipeau. Mais tout s'efface quand on peut enfin monter à bord du ferry en direction de Tioman !

Dès que l'on a commencé à apercevoir l'île, on a compris qu'on allait passer un super weekend : le soleil est éclatant, l'eau est tellement transparente qu'on voit le fond de la mer, et les plages sont belles.

Après avoir débarqué, nous nous dirigeons vers notre hôtel, sous une chaleur à crever (ok ça c'est un peu vulgaire). Il nous a fallu quelques minutes de marche pour le trouver, et récupérer nos petits bungalows. Les chambres n'étaient clairement pas tout confort, mais pour le prix payé, on s'en est contenté. Surtout que nous avions quand même droit à des petites terrasses et tables de pique-nique dans le jardin. Une fois toutes nos affaires déposées, nous sommes partis longer la plage en quête d'un petit restaurant. Malheureusement, les trois quart des restaurants sont réservés, et nous nous faisons rejetés de la plupart. On a tout de même fini par trouver un petit restaurant malais, où nous avons pu déguster nos premiers thés glacés et riz sautés... Et il y en a eu beaucoup beaucoup d'autres.

L'après-midi, nous sommes partis pour la plage, en quête d'une petit espace sans touristes, sans hôtel ou restaurant. Et nous avons été chanceux, car nous sommes tombés sur une petite plage cachée par des rochers, où nous avons pu être seuls tout le weekend. Nous avons vite mis nos masques et tubas et sommes partis à la découverte des fonds marins de Tioman. Une fois installés, nous avons passé des heures à faire du snorkelling et nous avons pu voir plein de coraux multicolores, des petits poissons de toutes les couleurs, des oursins et même des bestioles un peu plus exotiques comme des raies. Que de bons présages pour la plongée du lendemain !

Le soir, nous avons décidés d'aller faire un tour du côté du resort sur la plage d'à côté. On espérait y trouver de quoi se faire un bon apéro au bord de la plage. Nous n'avons pas été déçus, et avons dégusté des cocktails au bord de la mer, en jouant au Uno Mario. Mais nous avions faim, et il était temps de partir à la recherche d'un petit restaurant. Nous avons jeté notre dévolu sur un restaurant de barbecue de poissons. Le principe était simple, nous choisissions nos poissons ou crustacés, et le tout allait griller sur un gros barbecue au charbon. Un vrai délice !

gallery

Pendant que les filles bronzent en papotant

gallery

les garçons jouent au ballon dans l'eau

gallery

et le poisson nous attend pour le BBQ du soir

Dimanche matin, nous nous sommes réveillés à la fois excités et stressés par la journée à venir. C'est le grand jour, le jour de notre plongée ! (Un peu le but de notre weekend en Malaisie ...) Nous nous sommes partagés quelques cookies et trois gorgées d'ice tea en guise de petit déj' sur la terasse de notre chambre. Nous étions un peu inquiets parce que le ciel était gris et qu'on entendait l'orage gronder au loin. Est-ce dangereux de plonger pendant l'orage? A priori non.

Nous sommes partis en maillot de bain avec nos serviettes sur le dos en direction du centre de plongée, où nous avons été accueillis par nos moniteurs de journée. Grosse surprise, un des moniteurs avait le crâne fendu, un autre n'avait que 9 orteils. Nous avons été parcourus d'un petit frisson quand nous nous sommes demandés si ces petits accrocs étaient dus à la plongée... Deuxieme frisson quand on a appris qu'il n'était pas autorisé d'emmener la caméra sous l'eau.

Là nous avons eu droit à un cours vitesse rapide, pour nous dire que remonter trop vite c'est pas bien, que ... euh petit trou de mémoire, on voit que le cours a été plutôt rapide ! La partie la plus longue des préparatifs était probablement l'essayage du matériel, c'est qu'il faut être pas mal équipé pour aller sous l'eau : la combinaison, les palmes, le gilet, le masque, le tuba ... et accessoirement les bouteilles qui pèsent une tonne !

Nous avons commencé par des petits tests sous l'eau au bord de la plage, pour voir si nous étions à l'aise. On a appris comment enlever notre masque et le remettre, décompresser ses oreilles etc. Et c'est parti, nous sommes montés dans le petit bateau nous emmenant au large.

On est en fait allés au bord d'une toute petite ile, ce qui nous a permis de voir beaucoup de choses, sans forcément aller trop profond. La première étape stressante est arrivée assez vite : la descente du bateau en se laissant tomber en arrière sur le rebord ! On est descendu doucement, et avons vu des poissons Nemo et Dori, et d'autres bancs d'autres poissons et evidemment : plein de coraux. Clémence a galéré pour gérer sa respiration, Nathan a eu du mal à se retenir d'aller fouiller tout l'océan à lui seul, les trois autres semblaient aussi à l'aise.

Nous avons vu beaucoup de petites choses mais nous avons aussi pu admirer des tortues et requins. Mais arrivés dans les zones encore plus interessantes, il y avait beaucoup de courant et on a du faire demi tour.

En début d'après-midi, il a une fois de plus fait une chaleur étouffante. Et comme nous étions déjà plein de coups de soleil de la veille, on a décidé de ne pas aller à la plage, et de profiter de la relative "fraicheur" sous l'ombre des arbres.

C'est comme ça que nous nous sommes lancés dans une balade digestive dans la jungle, qui s'est transformée en rando épuisante. Elle a été très courte : on a fait demi tour au bout d'une demie heure, mais intense ! Il faut dire que grimper à 14h des pentes à 45 degrés, sous une canicule de presque autant, on a vu plus intelligent... on a tout de même profité d'un petit arrêt en haut de la colline pour lancer le drone quelques minutes et reprendre notre souffle. Nous avons pu voir quelques macaques sur le bord de la route en train de manger les déchêts des villageois. (Eh oui, ici il n'y a pas de récupération des déchets, on fait juste un gros tas devant sa maison qu'on brule une fois de temps en temps, super pour les odeurs à 40 degrés !)

Pour nous remettre de nos émotions, et comme on ne change pas une équipe qui gagne, on s'est refait le même programme que la veille : retour sur notre petite plage privée le temps d'un petit foot à trois contre le vent, de faire un peu de snorkelling, suivi par un, deux voire trois bons cocktails au bar de la plage du resort, et d'un bon BBQ de poissons. Comme c'était notre dernière soirée, nous avons fait les choses en grand, et avons tous pris des homards et de la raie.

Bon à savoir, les petits restos ne vendent pas d'alcool, car la Malaisie est un pays musulman. Cependant on y trouve plein de magasins d'alcool en duty free, où l'on peut faire ses courses pour ensuite consommer dans les restos. On a donc pu acheter quelques bières et whisky pas chers pour le weekend.

Malheureusement, il ne faut pas oublier que Tioman est une petite ile en Malaisie, où vivent bon nombre d'insectes qui mordent, comme les sandflies et les moustiques. Clémence a été recouverte de piqures de sandflies, et a passé deux semaines à Singapour à se gratter dans tous les sens et à se recouvrir de baume du tigre apaisant.

C'est après être partis une semaine à Bali que nous avons retrouvé nos trois invités à Singapour. Ce dimanche avait un programme chargé : une balade dans Little India, les magasins d'Orchard Road, autrement dit les étapes obligatoires de tout visiteur à Singapour.

La semaine a été marquée par les découvertes gustatives, car on a profité des quelques soirées restantes pour faire quelques restaurants et un gros barbecue au bord de la piscine. Nous avons notamment découvert un restaurant de barbecue coréen. Le principe est simple, il y a des charbons ardents sous une plaque dans la table, où nous pouvons faire griller tout type de viande et de champignons. A refaire, même si nos vêtements sont bons pour passer à la machine en ressortant !

Mais la semaine a aussi été sportive, avec beaucoup de marche, et une balade à vélo sur Pulau Ubin. Pulau Ubin est une petite île de Singapour à quelques minutes de bateau. Sur l'île, il y a plusieurs pistes cyclables, qui permettent de faire une balade dans la jungle, la mangrove et au bord de la mer. Pendant que Clémence travaillait, les 4 autres sont allés y faire un tour. Malheureusement, les circuits ne sont pas très bien tracés, et les routes pas toujours en bon état, donc ils ont du descendre plusieurs fois de vélo pour pouvoir avancer !

Les effectifs de la semaine ont été un peu restreints, parce qu'Angélique a malheureusement été prise d'une grosse infection et a été clouée au lit quelques jours avec de la fièvre. Parallèlement Clémence a connu un pic d'activité au travail et y est restée tard toute la semaine.
Encore une fois, le séjour de nos amis est passé très vite, et on arrive vite à l'heure des au revoir. On espère évidemment remettre ça l'année prochaine pour passer le niveau 1 de plongée !

gallery

A Singapour aussi il y a des poissons

gallery

et même de la jungle pour faire du vélo

gallery

sans oublier la belle mer

  • 01

    Mhmm Durian

    Nous avons fait notre première dégustation de Durian. Entre goût de chaussette sale et de poubelle, on s'abstiendra pour les prochains visiteurs !

  • 02

    1, 2, 3 ... 7!

    Ce n'est pas une ni deux paires de Wakai qu'ils ont ramené de Bali, mais bien 7 ! une nouvelle mode est lancée !

  • 03

    Bye bye GoPro

    Nathan a oublié la GoPro sur le ponton en allant à Pulau Ubin. Heureusement, le conducteur du ferry l'a ramené à bon port.

Petite galerie additionnelle

Laissez un commentaire

Commentaires

  • avatar
    Replydidier12 Juin 2017 - 04:55:17

    comme toujours, de belles aventures et que de souvenirs pour tous!

    • avatar
      Nathan13 Juin 2017 - 04:01:53

      Oh que oui, on en profite. Ne vous inquietez pas ca sera au moins aussi boen quand vous viendrez !

  • avatar
    ReplyRégis13 Juin 2017 - 10:28:43

    Merci à vous pour ce dépaysement total, c'est vraiment magnifique, profitez bien !! bises à vous

    Inscription à la Newsletter