x
x
post

Taipei : entre Japon et Chine

avec un petit air de 101t du monde

25 Août 2017

Category : Voyages, Taiwan

Capitale : Taipei
Monnaie : Nouveau Dollar Taiwanais (1 EUR = 35,7 TWD)
Langue : Chinois mandarin

Comme nous avons toujours plus envie de voyager, cette année nous nous sommes offerts des weekends à l’étranger pour nos cadeaux d’anniversaire. Après la plongée à Tioman pour Nathan, nous faisons cap vers Taiwan pour le cadeau de Clémence. Pourquoi Taiwan ? Bonne question ! En fait on ne sait pas trop pourquoi, mais nous avions envie de découvrir de nouvelles grandes villes asiatiques et entre Hong-Kong et Taipei, nous avons penché pour la deuxième option.

Le 23 juin dernier, nous avons donc profité d’un weekend prolongé pour nous envoler vers le nord de l’Asie.

Trajets à Taiwan

C’est après 5 heures de vol que nous avons atterri à l’aéroport international de Taipei. Pour nous rendre au centre-ville, nous avons pris un train express aérien ce qui nous a permis d’avoir un premier aperçu de l’île et de l’architecture de la ville. Et notre première impression n’est pas forcément très bonne. Certes, au début la végétation était très verdoyante et les montagnes au loin apportaient un peu de relief au paysage, mais en s’approchant de la ville, les bâtiments étaient tous décrépis et recouverts de petits carreaux de carrelage verts ou roses. Adieu la modernité de Singapour !

Notre premier réflexe en arrivant a bien sûr été d’aller chercher quelque chose à manger ! Et comme Taipei, ça reste l’Asie, nous avons trouvé assez facilement un foodcourt proposant plein de mets japonais et taïwanais. Et là, nous avons eu droit à notre premier challenge quand on a découvert qu’ici l’anglais, c’est moyennement ça : tout le monde ne parle qu’en chinois, tous les menus et panneaux ne sont écrits qu’en chinois. Sachant que le seul mot qu’on maitrise après 8 mois à Singapour c’est Xie Xie, on s’est dit qu’on était mal barrés ! Nous avons quand même réussi à commander des bonnes nouilles sautées et des "croissants" au chocolat pour le dessert.

Nous sommes ensuite allés déposer nos affaires à l'hôtel. En chemin, nous avons pu nous imprégner de l'ambiance de la ville et faire notre premier trajet en métro. Bon à savoir, à Taipei une petite musique classique signale aux usagers l'arrivée à quai du métro. Pour le weekend c'était assez marrant, mais à force ça peut probablement lasser ! Dans les rues, malgré le style vieillot des bâtiments, nous avons trouvé plein de petites boutiques en tout genre, toutes plus interessantes les unes que les autres : il y avait des vêtements, des chaussures, de la déco ... (on comprend mieux le "Made In Taiwan" ecrit sur toutes nos paires de chaussures !). A part ça, c'est assez difficile de ne pas remarquer l'influence japonaise un peu partout.

Le soir, nous n'avions pas vraiment d'idée pour savoir où sortir (c'est pas forcément évident d'arriver dans une grande ville qu'on ne connait pas du tout et de repérer les coins sympas !), et nous avons donc choisi de suivre les conseils de notre super guide. Parmi la petite liste de bars dans notre quartier, nous avons jeté notre dévolu sur un bar speak-easy (comprenez clandestin). On a mis pas mal de temps pour le trouver dans une petite rue pas franchement animée. En arrivant devant le bon numéro, nous contemplons la facade d'un café complètement vide, avec un mec qui avait l'air de s'ennuyer ferme derrière le comptoir. Pas trop surs de nous, on a quand même décidé de pousser la porte et d'aller se renseigner. Finalement on a été dirigé vers un grand mur en bois et avons eu la consigne d'attendre gentillement. Au bout d'un moment, le mur coulisse, et on découvre un bar avec une ambiance très tamisée, assez sympa avec plein de belles bouteilles derrière le bar. Après s'être installés à table, on a appris qu'il n'y avait pas de carte, mais qu'il fallait juste faire confiance au barman ! Heureusement, en terme de cocktails on n'est pas vraiment difficiles, et on a savouré notre apéro tranquillement dans un petit recoin sombre du bar. Première soirée à Taiwan réussie, merci au Lonely !

Pour notre premier jour, nous décidons de faire toutes les visites touristiques principales, à savoir les nombreux temples de la ville, le mémorial de Chang-Kai-Chek et les quelques bâtiments ayant marqué l’histoire du pays. Nous avons commencé par le Longshan Temple, le temple le plus réputé de Taipei ! Quand nous sommes sortis du métro, nous n’avons eu qu’à suivre la foule pour trouver le lieu de culte. C’est un grand batiment chinois, rempli de monde, de bâtonnets d’encens, d’offrandes de nourriture et de fleurs … un peu comme tous les temples chinois que nous avons visités jusque là donc ! Pour faire court (Eh oui on est sympa on va vous épargner la description de tous les temples en détails !) on s’est baladé dans 5 autres temples dans la journée. Il faut dire qu’il y en a un peu partout dans la ville et que c’est difficile de ne pas tomber dessus ! Il y avait notamment le Boa’an Temple avec ses belles fresques, le temple de Confucius, où on a tout appris des différents arts de Confucius et où Nathan s’est même essayé à la calligraphie.

En plus des temples, nous avons également visité les monuments historiques de Taipei, à savoir le palais de justice, le palais présidentiel, les portes en pierres de l’ancienne cité et surtout le mémorial Chiang-Kai-Shek ! Ce dernier est une énorme place, avec d’imposants bâtiment de style chinois et un parc en mémoire du militaire du même nom. L’ensemble était assez kitsch, mais on a quand même passé pas mal de temps à se balader sur la place et à prendre des photos. En plus nous avons eu de la chance puisque nous avons eu droit à un petit spectacle d’un orchestre militaire qui s’entrainait pour une parade. Après avoir grimpé les nombreuses marches permettant d’atteindre le hall principal du mémorial, nous sommes tombés nez-à-nez avec une énorme statue de Chiang-Kai-Shek. Elle était gardée par deux gardes qu’on a d’abord pris pour des statues tellement ils étaient immobiles ! Ce qui les a trahi, c’est la flaque de sueur à leurs pieds ! Il faut dire qu’il faisait plus de 35 degrés et qu’ils portaient des uniformes assez chauds !

gallery

Pas loin du pays du soleil levant

gallery

Le dragon surveille le temple du toit

gallery

Porte du mémorial

gallery

Une touriste dans la ville

gallery

et le marcel on en parle ?!

gallery

Selfie au sommet

gallery

Et encore un temple chinois

gallery

Et au milieu du brouhaha de la ville, une cascade

gallery

Selfie dans les ruines d'un temple japonais pour changer

Après avoir effectué toutes ces visites, nous avons eu un petit creux, et avons décidé de marcher vers Hushuan 1914 creative Park, soit-disant un lieu de rassemblement pour les jeunes branchés. C’est une ancienne usine qui a été restaurée pour rassembler un ensemble de magasins et petits restaurants sympas, le tout géré par des artistes. En arrivant, nous avons fait le tour du « complexe » et nous nous sommes vite aperçu qu’il y avait en fait très peu de restos qui nous donnaient envie (un italien ou un bistrot, pas trop l’ambiance qu'on recherchait à Taipei), que les magasins étaient essentiellement des magasins de déco hipster assez moches, et que nous avions un peu fait le détour pour rien. Avec tous les kilomètres dans les pattes et la faim au ventre, nous avons quand même choisi de nous requinquer dans le bistro, où nous avons pris une petite bière et des snacks à partager. Rebelotte, la carte étaient entièrement écrite en chinois, mais nous avons quand même essayé deux plats qui nous avaient l’air corrects. La serveuse a essayé de nous avertir sur un des plats, mais comme on a l’habitude de goûter un peu de tout, nous avons validé notre choix. Grosse erreur ! Nous savons maintenant que lorsqu’un serveur essaie de nous avertir, il faut l’écouter ! Eh oui, finalement la serveuse est revenue avec une superbe assiette de tripes ! On a donc fini par se partager la deuxième assiette à deux…

Suite à un petit ras-le-bol général à force de traîner dans les vieux quartiers, les temples, et de manger de la nourriture chinoise, nous avons décidé de partir dans les quartiers modernes de Taipei ! Nous sommes montés dans le métro, direction Taipei 101 ! Pour ceux qui ne le savent pas, Taipei 101 était la tour la plus haute du monde avant que le Burj Khalifa n’entre dans la course. (Ca y est, le sous-titre de l'article a plus de sens maintenant ?) Ils ont quand même gardé le privilège de rester la tour eco-friendly la plus haute du monde. En effet, en plus d’être simplement une tour de 101 étages, elle a été construite pour être résistante aux typhons et tremblements de terre, tout en limitant la pollution qu’elle génère.

Pour entrer dans la tour, nous avons dû traverser le grand hall à ses pieds, puis faire la queue pour pouvoir entrer dans l’ascenseur. Nous avons été impressionnés par l’ascenseur, qui monte 90 étages en quelques secondes seulement ! Et le tout sans avoir de problème de vertiges ou d’oreilles bouchées ! (Sachant que Clémence a les oreilles bouchées simplement en montant les 28 étages pour aller à son bureau, 90 sans problème ca relève du miracle !) En haut, nous nous sommes retrouvés dans une grande salle vitrée qui permet de faire tout le tour de l’étage et d’admirer la vue sur la ville et les montagnes derrière. Ensuite, nous sommes même montés sur la terrasse ouverte un étage au-dessus pour voir le coucher de soleil, puis la visite a continué par le système pour diminuer les oscillations de la tour au maximum, et enfin une petite vidéo sur son érection.

La nuit tombée, ce sont des étoiles plein les yeux qui nous nous sommes dirigés vers notre dîner, et pas n'importe quel diner ! Nous sommes allés dans le tout premier Din Tai Fung ! Très loin de ressembler aux Din Tai Fung de Singapour qui sont assez standardisés, le tout premier est resté tel quel, et ressemble aujourd’hui plus à un petit restaurant de rue qu’à une chaîne étoilée de Dim Sum. Après avoir attendu quelques minutes, nous avons été amenés à notre table, au 4ème étage du bâtiment et nous avons pu passer commande. Les serveuses toutes gentilles ont voulu nous expliquer comment mélanger la sauce et manger les dim sums. Nous s’avons pas osé leur avouer qu’en fait on mange à Din Tai Fung quasiment toutes les semaines et que maintenant on connaît leur carte par coeur !

Mais à Taiwan, il n’y a pas que la ville à voir ! L’île est très connue pour sa nature et ses beaux paysages ! Le deuxième jour de notre weekend, nous nous sommes donc levés tôt pour prendre un bus en direction du Yangmingshan Natonal Park. Il ne nous a fallu qu'une heure de bus pour sortir de la ville et commencer à grimper dans la montagne au nord de Taipei. Le bus nous a déposé dans un grand parking, et nous avons eu un peu de mal à savoir par où partir à pieds et nous avons décidé de suivre la direction du centre pour visiteurs en espérant trouver des cartes. Après une demie-heure de marche nous y arrivons enfin et sommes accueillis par d’adorables guides taïwanais voulant nous expliquer en détails toute la carte du parc ! On a essayé de leur faire comprendre qu’on savait déjà où on voulait aller (au point culminant bien sûr !), mais on a quand même dû écouter toutes leurs explications...deux fois.

On a donc fini par se lancer sur le chemin de randonnée vers 11h, excités de pouvoir enfin commencer à marcher. Nous avons très vite déchanté, quand nous avons compris qu’il y a 2,4km d’escaliers pour arriver au sommet. Alors oui, on peut se dire que 2,4 kilomètres c’est pas énorme, mais quand tout le chemin est un escalier, c’est assez dur pour le souffle et les jambes ! On a un peu souffert dans la montée et sommes surtout restés concentrés sur notre marche. Clémence a même dû se taire pour économiser son souffle et Nathan éteindre la GoPro pour se concentrer sur ses pas ! Arrivés en haut, on s’est quand même dit que ça valait le détour ! Il y avait un vent très puissant et le ciel était tout gris, mais la vue était magnifique. Il y avait des montagnes toutes vertes à perte de vue.

Sur le chemin qui redescend de l’autre côté de la montagne, nous avons admiré une multitude de fumerolles de souffre qui s’échappaient du sol. En fait, il y a énormément de souffre à cet endroit, et d'immenses quantités de fumée (qui pue la mort) s’échappent du sol. Nathan était très intéressé et a voulu s’arrêter cinquante fois pour prendre des photos du phénomène ! Après le parc, nous avions prévu d’ailleurs d’aller nous baigner dans les sources d’eau chaude naturelles du parc, mais avons abandonné l’idée en chemin. Nous étions fatigués, et nous n’avions pas envie de nous rebattre en chinois pour comprendre quel bus prendre, comment y aller etc. Nous sommes donc tous simplement rentrés en ville, où nous avons fait un super resto japonais. Le système était très simple, un petit train faisait le tour de la grande table pour nous apporter nos sushis tous frais. Un vrai délice !

Pour notre dernière après-midi, nous avons décidé de faire un peu de shopping et de nous balader dans un quartier animé en compagnie des locaux. La veille, nous avions repéré un quartier piéton avec pléthore de petites boutiques et de restaurants, et nous avons eu envie d’y refaire un tour. Bingo, il y avait de super magasins pour s’acheter des souvenirs : un magasin roots où tout était soldé et où il y avait même des vêtements d’été ! Mais aussi des Bubble tea et un grand magasin One-Piece rempli de goodies. On a même fait du lèche-vitrine devant un magasin Jordans. Le soir, nous avons continué de nous balader dans les petites rues piétonnes et d’autres quartiers animés de nuit. Nous nous sommes fait un petit café/resto taïwanais où les gens jouaient aux cartes en sirotant des thés glacés. Il faut dire que le pays est aussi très connu pour ses petits cafés cosy. Ca nous a fait du bien de sortir des gros immeubles singapouriens et de sa modernité, pour retrouver une ambiance un peu plus intime et chaleureuse le temps d’un weekend !

gallery

Nathan a tout pour être heureux : un bubble tea

gallery

plein de magasins de jeux videos un peu partout

gallery

Et un Din Tai Fung !

gallery

Petit café posé

gallery

Petite pause photo sur un banc

gallery

Les façades typiques du centre-ville, un peu cracra

gallery

Clémence à 1,120 mètres d'altitude

gallery

Tamsui en bord de mer

gallery

Qixing Mountain

Le lendemain matin, comme nous avions un peu de temps avant notre avion, nous avons eu envie d’aller à Tamsui. C’est une petite ville côtière au nord de Taipei à environ 1h en métro. Comme nous sommes arrivés assez tôt et que tout était fermés, nous avons commencé par prendre un bon café en terrasse en bord de mer. Ensuite, nous nous sommes baladés sur les quais pour profiter de l’air marin. Tamsui est probablement un endroit très sympa en soirée ou pendant le weekends, mais comme nous y sommes allés un matin tôt en semaine, tout était un peu vide et fermé, donc on n’a pas vraiment pu en profiter ! Ça reste un endroit agréable pour se dégourdir les jambes avant de retourner dans l’avion ! Une fois que nous avons fait le tour de la ville, c’était l’heure de la fin du weekend et nous sommes rentrés en tirant nos valises jusqu’à l’aéroport. Bye bye l’air frais, la musique dans le métro et les tripes de porc !

 

    Petite galerie additionnelle

    Laissez un commentaire

    Commentaires

    • avatar
      ReplyRégis28 Août 2017 - 09:06:42

      Superbe vidéo, profitez bien, bises

      • avatar
        Nathan29 Août 2017 - 01:58:37

        Merci ! Bises :)

    • avatar
      ReplyMamie29 Août 2017 - 09:13:47

      Très chouette. , vos aventures gros bisous à vous deux

      • avatar
        Nathan01 Septembre 2017 - 08:01:39

        Merci Mamie ! On espère vous voir bientôt.

    Inscription à la Newsletter