x
x
post

Rencontre tribale a Chiang Mai

et visite qui trompe enormemement

01 Juin 2018

Category : Voyages, Thaïlande

Le 30 mars à Singapour c'était Good Friday (comprenez Vendredi Saint), et même si nous revenons à peine du Japon, tout weekend prolongé représente une occasion de partir pour d'autres aventures sans devoir dépenser de jours de congés. On se prévoit donc une expédition à Chiang Mai.
Cette fois, c'est Elise et Thomas, dits les Tricart, qui répondent "présent" pour ce périple.

Nous arrivons en Bangkok jeudi en fin de soirée et le second vol à destination de Chiang Mai étant prévu tôt le lendemain matin, nous avons booké une nuit dans un hôtel pas trop loin de l'aéroport et un tant soit peu kitchouille…si le mauve n'est pas votre couleur préférée, autant passer votre chemin. Pour ne pas aller se coucher directement et faute de bar environnant, on se retrouve dans l'une des chambres pour boire une bière ou deux. On en profite aussi pour embarquer les cacahuètes, chips et nouilles instantanées offertes par l'hôtel… après tout on ne sait à quoi on aura le droit plus tard.

Le réveil pique un peu mais on atteint bien notre destination a temps. Nous sommes accueillis par O, notre guide. Pas d'erreur de frappe ici, il s'appelait bien O, pas zéro, pas rond, pas ô, ni oh… juste O comme la lettre. C'est facile à retenir au moins. On fait aussi la connaissance de Mister Dang, le fidèle ami et serviteur de O, son chien.
Avant de commencer le trek à proprement parler, nous nous arrêtons a l'agence pour faire le tri parmi nos affaires et ne prendre que le strict nécessaire.

On part ensuite en voiture pour ce qui va s'avérer être une longue route pour rejoindre le point de départ du trek. Il faut dire qu'on s'attendait a passer 1h petite heure dans la voiture… Mister Dang nous fait l'honneur de nous accompagner pour le trajet. Heureusement, il est plutôt calme et ne bave pas trop. Apres 2h, on fait un stop dans un marché local ou on achète deux grosses boites de biscuits pour gâter les enfants du village ou nous passerons la nuit. On se revigore avec quelques morceaux d'ananas frais et c'est reparti pour 2h de plus.

Vers la frontière Birmane

Finalement, nous arrivons au niveau d'une petite maison en bois au bord de la route. On s'y arrête pour manger un déjeuner local fait de riz sauté et c'est l'heure de repartir ! Une camionette nous emmène cheveux au vent sur les petites routes de terre jusqu'au début du trek. On prend nos affaires, et c'est parti pour deux jours dans la montagne Thaïlandaise a quelques kilometres seulement de la frontière Birmane.

Sur le chemin on apprend à faire des bulles avec la sève d'une plante, à se tailler des batons de marche en bambou, et on découvre plein d'insectes ! Comme c'est la pleine saison sèche, le paysage est très étonnant et complètement différent de ce à quoi on s'attendait. Les montagnes sont sèches, presque désertiques, et c'est seulement en redescendant pour rejoindre la rivière qu'on traverse enfin une forêt presque verte. Sur le chemin, on tombe nez à nez avec deux petites dames des tribus locales descendues pêcher des petits poissons dans un verre cracra. On a même eu droit à des beaux sourires édentés tout rouges de tabac à chiquer !

On longe quelques temps la rivière, avec le chien toujours a nos cotes. Ce n'est d'ailleurs pas le seul animal qui nous accompagne ! Le sol et les troncs d'arbres pullulent de petites araignées. Enfin petites, ce sont en realite les grands faucheux que tout le monde connait...completement inoffensifs. D'ailleurs dès que Nathan s'arrête pour les filmer, elles en profitent pour lui grimper sur les jambes !

En remontant la montagne en direction du village où nous devons passer la nuit, on tombe sur un paysage apocalyptique. Les collines sont en feu, le bois crépite tout autour de nous. En fait, les habitants mettent le feu à leur terrain pour les "nettoyer" plutôt que de défricher. Rapide et efficace ! ... mais l'odeur n'est pas terrible. Sur le chemin, on croise aussi une bande d'ados du village en chemin pour la rivière, où ils comptent prendre ... leur douche ! Et dire qu'il leur faudra 30 minutes de grimpette ensuite pour rentrer chez eux.

La pluie commence à tomber juste avant notre arrivée au village qui est en fait un regroupement de cabanes en bois. On découvre alors notre refuge pour la nuit, notre paillasse (pour quatre), et nos toilettes turques au fond du jardin. Pas de douche pour nous ce soir !

C'est un village Karen vraiment pas touristique. On passe le début de soirée à découvrir les habitudes des habitants, on les regarde faire à manger, recycler l'eau et les ingrédients autant de fois que possible. On a droit à un repas de roi, avec une multitude de plats dont des cigales au sel et les fameux petits poissons crus peches plus tot et marinés dans un truc qui pue ! Ensuite on passe la soirée à jouer à la belote à la lampe frontale avant d'être rattrapés par le sommeil.

On va se coucher très tôt tous collés les uns contre les autres. Au bout d'un petit moment, on est tous réveillés en sursaut par un énorme bruit étrange. On a l'impression qu'un truc est entré par la fenêtre sans vitre et se balade au-dessus de nous. On finit par se rendormir et à passer une plutôt bonne nuit.

Après le réveil, on prend un petit déjeuner rapide, et on distribue des gâteaux aux gamins qui essayent de s'en mettre plein les poches (a croire que la gruge c'est universel). On repart non sans avoir pris quelques shots de whisky de riz faits maison. D'ailleurs, beotiens que nous sommes, nous nous sommes empresses de descendre nos verres cul-sec alors qu'il s'agissait en fait de partager une coupe pour 5... pas malin ! On fini par taper la discute avec le vieux du coin pendant 30 min. Il nous montre avec fierte les tatouages qui le recouvrent des genoux au nombril. Il s'agit du souvenir de son passage a l'age d'homme. C'est une ceremonie durant laquelle le garcon se tatoue lui meme le corps avec une fine tige de bambou taillee. Il commence aux genoux et remonte : s'il va jusqu'au bout, c'est un succes !

La marche reprend, et on découvre les champs de salades des villageois. On retrouve rapidement notre route le long de la rivière, puis dans la rivière. C'est d'ailleurs l'occasion de tester nos nouvelles chaussures de marche en plastique ! On arrive en début d'après-midi au pied de la cascade, où on peut se rafraichir dans l'eau glacée. Enfin, pour finir notre rando dans les montages de Thaïlande, rien de mieux qu'un peu de frissons. On passe par une grotte, les pieds toujours dans l'eau. Il y fait nuit noire et on est éclairés uniquement par la lueur des torches en bambous prealablement fabriquees par les guides. La traversée ne dure que 10 minutes, mais ça nous paraît une éternité, surtout quand Elise découvre un serpent aux pieds de Clémence !

Pour notre dernier jour, on a prévu une journée dans un parc d'éléphants. On s'attend à les chouchoutter, les nourrir, jouer avec eux dans l'eau pendant leur baignade ... et c'est la désillusion totale en arrivant ! Le parc est très touristique, on a le droit d'assister à contre coeur à des spectacles où les éléphants font de la musique et de la peinture.

Voyant notre désintérêt évident, notre guide nous propose d'aller faire un tour à l'hôpital des éléphants finance par la fondation Brigitte Bardot, heroine locale. Le guide nous explique comment les éléphants de Birmanie marchent régulièrement sur des mines. Lorsqu'ils sont mutilés, ils sont amenés en Thaïlande pour être soignés correctement. C'est vraiment cool et intéressant, beaucoup plus calme et on est très proche des éléphants. On peut voir leur blessures et un ensemble de prothèses.

Puis retour vers Chiang Mai et son aéroport, en passant par un autre marché très local et pas touristique. Il y a plein de bizarreries comme des grenouilles vivantes dans des sachets, tous les organes possibles et imaginables, des insectes à toutes les sauces et des avocats de la taille d'un pamplemousse. On se fait plaisir avec des jus de fruits frais et c'est l'heure du retour à Singapour après une dernière belote dans les couloirs de l'aéroport.

Petite galerie additionnelle

Laissez un commentaire

Commentaires

  • avatar
    ReplyEtienne23 Juin 2018 - 09:25:57

    Super la vidéo! Des vrais aventuriers maintenant!

    • avatar
      ReplyDidier25 Juin 2018 - 05:13:31

      Top la video!

      • avatar
        ReplyJustine23 Juillet 2018 - 01:51:20

        Top comme d'habitude :) Vous vous êtes pas laissé tenter par un petit tatouage :p ? Et pour les éléphants, on dit merci BB!

        Inscription à la Newsletter